Début de la formation pour 220 médecins pré-enregistrés

Début de la formation pour 220 médecins pré-enregistrés

Quelque 220 Pre-Registration House Officers ont participé lundi à Ebène, à un cours d’initiation d’une journée qui marque le début de leur période de formation de 18 mois au sein des établissements hospitaliers.

La formation est une initiative du ministère de la Santé et du Bien-être, en collaboration avec le Mauritius Institute of Health, ayant pour but de préparer ces étudiants diplômés en médecine à devenir des médecins praticiens dans le secteur public.

Dans le cadre de la formation, ils seront déployés dans les cinq hôpitaux régionaux en vue de se familiariser avec les principes de meilleurs soins cliniques et la panoplie de services sanitaires disponibles dans le système de santé local. Ils apprendront également à établir des relations professionnelles avec le personnel médical de même que les patients et leurs proches.

Il est a noté qu’à partir de cette année, l’exigence de l’examen d’entrée comme Pre-Registration House Officers a été supprimée. L’examen d’enregistrement, après les 18 mois de formation, reste toutefois nécessaire pour pouvoir exercer en tant que médecin du public.

Dans son message aux aspirants médecins, le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Jagutpal, a souligné la nécessité de s’adapter et de modéliser en permanence les protocoles médicaux basés sur les situations existantes, d’où l’importance de l’apprentissage continu et du perfectionnement. Il a ainsi rappelé le rôle clé du secteur médical contre la pandémie actuelle de Covid-19 qui, a-t-il fait ressortir, a eu un impact direct sur les services de santé ainsi que sur les différents aspects de la vie socio-économique.

Le ministre a également évoqué le processus de décentralisation des services de santé en cour dont l’objectif est d’amener les soins de santé à la portée de chaque citoyen et a parlé des projets de modernisation dans les hôpitaux, les mediclinics, et les centres de santé régionaux. Il est aussi revenu sur le Plan stratégique pour le secteur de la santé de 2020 à 2024. Selon Dr Kailesh Jagutpal, ce Plan reflète la vision du gouvernement pour un secteur de santé gratuit offrant des soins avancés tout en responsabilisant les citoyens sur leurs droits à la prévention, à l’information et au dépistage.

La Rédaction Maurica Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.