Kavi Ramano : « Il est important de reconnaitre et promouvoir la contribution de femmes »

Kavi Ramano : « Il est important de reconnaitre et promouvoir la contribution de femmes »

Les perspectives du genre sont considérées comme hautement prioritaires et transversales dans tous les programmes liés au. Le processus de revue des Nationally Determined Contributions et la formulation de plans d’action incluront la participation des organisations féminines.

Le ministre de l’Environnement, de la Gestion des Déchets solides et du Changement climatique, Kavi Ramano, a fait cette déclaration hier jeudi 22 octobre, à l’occasion du lancement d’un atelier de travail sur le thème « L’analyse de genre et planification d’action en faveur de l’atténuation du changement climatique », au Rajiv Gandhi Science Centre, à Belle-Village.

La session de travail vise à conscientiser les participants sur les liens entre le changement climatique et l’égalité des genres. L’objective est de trouver de stratégies d’atténuation et d’adaptation en promouvant l’égalité des genres.

Le Climate Change Bill, a ajouté le ministre, a été approuvé le 16 octobre 2020 en vue de son introduction à l’assemblé nationale et tiendront en compte de l’égalité entre les genres.

Selon le ministre, il est important de reconnaitre et promouvoir la contribution de femmes en tant que décideurs, partie prenantes, éducateurs et experts dans tous les domaines, et à tous les niveaux, car elles peuvent conduire à des solutions à long-termes.

« Les femmes représentent plus de la moitié de la population mondiale et contribuent grandement au bien-être et développement durable de leur collectivité, pays et au maintien de l’écosystème, de la biodiversité et des ressources naturelles.», a dit le ministe. Il s’est dit confiant que les femmes ont des solution plus équitable et durable au changement climatique.

Selon lui, l’aggravation du changement climatique est un fait et il continue à servir et les effets sur les hommes et femmes varient bien que tout le monde y soit exposé. Il y a différents niveaux de vulnérabilité ainsi que l’accès aux ressources, liées à des différents facteurs qui influencent sur la façon dont la catastrophe touche les personnes et la stratégie d’adaptation. « Comparativement aux hommes, les femmes sont confrontées à des désavantages tels que l’accès limité à des prises de décision et a des activités économiques qui aggravent le changement climatique », a indiqué le ministre.

Kavi Ramano a aussi mis en exergue l’engagement de son ministère pour l’intégration des femmes et le ciblage et la participation des femmes en tant qu’agents de changements dans les programmes d’atténuations et d’adaptations.

Ainsi, il a souligné la nécessité que toutes les parties prenantes incluant les femmes rejoignent leurs efforts afin de renforcer notre résilience et permettre la transformation vers une économie a faible émission de carbone. Il a souligné que la mise en œuvre de NAMA qui aboutira à la formulation d’une première stratégie et plan d’action nationale sur l’atténuation du changement climatique comprendra l’intégration du genre dans le processus décisionnel ou la mise en œuvre de ces mesures au moyen d’un Gender Action Plan.

Il a aussi parlé du récent classement de Maurice par le World Risk Report , qui se retrouve à la 53e  position en raison de l’amélioration des capacités d’adaptation au cour des dernières , qui témoigne de l’engagement du gouvernement a renforcer notre résilience face au changement climatique.

La Rédaction Maurice Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.