Lancement de la campagne de littératie financière sur la Virtual Asset and Initial Token Offering Services Act 2021

Lancement de la campagne de littératie financière sur la Virtual Asset and Initial Token Offering Services Act 2021

Le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, a lancé jeudi dernier, à la Financial Services Commission (FSC) House à Ebène, une campagne de littératie financière sur la Virtual Asset and Initial Token Offering Services (VAITOS) Act 2021.

La loi VAITOS 2021 aborde plusieurs aspects fondamentaux, tels que les exigences techniques, les structures de gouvernance, la gestion des risques, la divulgation d’informations pour les fournisseurs de services d’actifs virtuels et la protection des droits des clients des actifs virtuels et des jetons virtuels.

La cérémonie officielle de lancement a été organisée par le ministère en collaboration avec la FSC, Maurice. Le Président de la FSC, Mardayah Kona Yerukunondu, le Directeur général de la Commission, Dhanesswurnath Thakoor, et d’autres personnalités étaient présents à cette occasion.

Dans son discours, Mahen Seeruttun a souligné que les services À ce titre, les entreprises ont introduit une grande variété de produits et de services novateurs qui améliorent l’expérience client et aident à obtenir de meilleurs résultats pour les investisseurs. Il a souligné que, à ce titre, cet événement visait à sensibiliser et à informer davantage l’industrie et le grand public sur les répercussions de la loi VAITOS au moyen d’une série d’initiatives en matière de littératie financière, comme des vidéoclips, des annonces à la radio, des affiches et des brochures.

Il a indiqué qu’avec la promulgation de la loi VAITOS en février 2022, Maurice est devenue l’un des premiers pays de la région de l’Afrique de l’Est et australe à avoir adopté une législation complète sur les services d’actifs virtuels et d’offres de jetons initiales. « Cette loi fournit un cadre législatif à la fois pour les fournisseurs de services d’actifs virtuels et pour les offres initiales de jetons, et a été élaborée avec le soutien technique de la Banque mondiale et en consultation avec le secrétariat de la lutte contre Groupe de blanchiment d’argent afin de s’assurer qu’il est conforme aux normes internationales. », a déclaré le ministre.

Parlant de fintech, Mahen Seeruttun a souligné que l’île Maurice poursuivait ses objectifs d’être une plaque tournante régionale de fintech pour l’Afrique. Il a profité de l’occasion pour souligner que son ministère, en collaboration avec la FSC et la Financial Services Institute Ltd, avait déjà élaboré une série de cours de formation en fintech pour s’assurer que les employés du secteur possèdent les compétences pertinentes.

Par ailleurs, le ministre a fait remarquer que le gouvernement ne laissait rien au hasard pour développer un secteur fintech durable à Maurice, qui serait commercialement attractif tout en ayant le bon cadre pour freiner les risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme afin de protéger les citoyens.

Quant à Mardayah Kona Yerukunondu, il a fait observer que l’île Maurice était l’un des rares pays à avoir adopté une législation globale sur les services d’actifs virtuels et de jetons initiaux par le biais de la loi VAITOS. Il a également souligné que la FSC avait également l’intention de lancer une série de programmes d’éducation financière afin de sensibiliser le public aux nouvelles exigences légales en vertu de la loi VAITOS ainsi qu’aux risques et aux opportunités associés à l’expansion des actifs virtuels à Maurice.

Pour sa part, Dhanesswurnath Thakoor a déclaré que la FSC avait entrepris de moderniser ses structures réglementaires au cours des dernières années. Il a souligné que la loi VAITOS fournissait un cadre législatif moderne pour les fournisseurs de services d’actifs virtuels et les offres initiales de jetons.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.