Ligue des Champions : Manchester United surpris par l’Istanbul Basaksehir, Rennes s’effondre à Chelsea

Ligue des Champions : Manchester United surpris par l’Istanbul Basaksehir, Rennes s’effondre à Chelsea

Premiers du groupe H, avec trois points d’avance sur le Paris Saint-Germain, les Red Devils abordaient leur rencontre face à l’Istanbul Basaksehir avec confiance. Il faut dire qu’après avoir cartonné le RB Leipzig à Old Trafford (5-0) la semaine dernière, il y avait de quoi. Et lors des dix premières minutes, Manchester United semblait bien parti pour contrôler le match. Mais ce n’était qu’une impression. Car une fois encore, la défense mancunienne a fait des siennes. Après une première alerte non cadrée signée Visca (11e), les hommes d’Oman Buruk ont pris l’avantage de manière plutôt surprenante. Alors que le ballon se trouvait dans la surface turque, Visca a profité d’une incroyable erreur de placement de l’arrière-garde adverse pour lancer Demba Ba.

Parti de sa moitié de terrain, l’ancien pensionnaire de Chelsea avait été laissé à l’abandon. Il ne lui en fallait pas plus pour partir seul au but et tromper Henderson (1-0, 12e). Un début de match compliqué qui aurait pu se transformer en cauchemar complet lorsque l’arbitre a décidé, on ne sait pas trop comment, de ne donner qu’un carton jaune à Tuanzebe alors que le Mancunien a ceinturé en position de dernier défenseur un Demba Ba qui filait encore au but (21e). Onze minutes plus tard, nouvelle alerte pour les partenaires de Paul Pogba (remplaçant au coup d’envoi) sur une tête d’Aleksic finalement captée par Henderson (32e). Décomplexée, l’équipe turque a enfin réussi à faire le break sur un ballon arraché à Mata par Türüç et idéalement centré pour Visca (2-0, 41e).

Piqués au vif, les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer ont au moins eu le mérite de réagir sur un centre de Shaw repris victorieusement par Martial (2-1, 43e). Mais après une telle prestation, on se demandait bien comment MU avait fait pour en coller cinq à Leipzig. Au retour des vestiaires, OGS a alors tenté de renverser la vapeur avec les entrées de Paul Pogba et d’Edinson Cavani à l’heure de jeu. Mais si MU a eu la mainmise sur le ballon, ce n’est pas pour autant que les actions franches ont été au rendez-vous. Une nouvelle fois peu convaincant, MU s’incline donc en Turquie. Au classement, les Anglais restent leaders (6 points). Istanbul marque ses premiers points.

La semaine s’annonçait compliquée en Europe pour les clubs français. Après la défaite de l’OM ce mardi contre le FC Porto (3-0), le Paris Saint-Germain se déplaçait à Leipzig sans Neymar et Mbappé et, surtout, Rennes allait en Angleterre pour affronter l’ogre de son groupe, Chelsea. Les Rennais ont bien tenté de faire illusion, mais l’écart de niveau et l’arbitrage ont eu raison des hommes de Julien Stéphan.

Alors qu’ils pensaient obtenir un penalty pour une main de Kurt Zouma, l’arbitre n’allait pas vérifier la VAR et le jeu se poursuivait. Quasiment dans la foulée, Dalbert, pour une faute dans la surface sur Timo Werner, était sanctionné et un penalty était donné pour les Blues. L’Allemand, malgré le fait qu’Alfred Gomis était sur la trajectoire de la frappe, convertissait l’offrande (1-0, 10e). Les occasions n’étaient pas vraiment légion et Damien Da Silva n’arrivait pas à redresser sa tentative de la tête sur corner (29e). Mais cette première période était affaire de penalty. Sur une frappe de Tammy Abraham, le ballon rebondissait sur le tibia de Dalbert avant de cogner sa main. L’arbitre allait cette fois voir la vidéo, accordait un penalty et donnait un second carton jaune, synonyme d’expulsion, au latéral droit rennais. Werner, encore lui, propulsait le cuir dans les filets (2-0, 41e). À la pause, les Bretons avaient été malchanceux et aussi un brin lésés.

Au retour des vestiaires, les Rennais ne pouvaient pas vraiment faire mieux qu’essayer de ne pas prendre une valise. Pourtant, le troisième but de Chelsea n’allait pas vraiment tarder à intervenir. Sur un excellent centre venant de la droite, Tammy Abraham devançait tout le monde et battait à nouveau Alfred Gomis (3-0, 50e). Le portier breton devait à nouveau tenir son rang devant Olivier Giroud (74e). Rennes, comme l’OM, n’a toujours pas gagné dans cette Ligue des Champions.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.