Mauritius Africa Fintech Hub fête son 2e anniversaire

Mauritius Africa Fintech Hub fête son 2e anniversaire

Bien que le COVID-19 ait eu un impact sur la croissance économique des entreprises, dû aux mesures de distanciation sociale résultant en des barrières physiques entre les parties prenantes de l’écosystème FinTech, il a également créé des opportunités en accélérant la croissance numérique selon le Mauritius Africa FinTech Hub (MAFH), qui a célébré son deuxième anniversaire le 23 octobre 2020 au Caudan Arts Centre, Port Louis.

Depuis son lancement, MAFH s’est impliqué dans toutes les facettes de l’industrie, incluant les institutions financières, les sociétés de capital à risque, des accélérateurs et des incubateurs de technologies, nouvelles entreprises et les décideurs politiques. L’organisation encourage de nouveaux développements dans cet espace, avec la venue de nouveaux membres et partenaires, tout en créant de nouvelles connexions à travers le monde. L’association croit en des collaborations mutuelles et ouvertes – qui sont aujourd’hui devenus les mots clés de la communauté.

Élaborant sur le deuxième anniversaire de la plateforme, le président-directeur général de la MAFH, Michal Szymanski s’est ainsi exprimé : «Aujourd’hui, nous célébrons ensemble notre collaboration dans la digitalisation de l’économie mauricienne, dont nous voulons être le catalyseur et le facilitateur. Toutes les parties prenantes sont cruciales pour que Maurice devienne l’île FinTech que nous voulons qu’elle soit.»

« Nous avons besoin d’une libre circulation de l’information et d’un accès aux informations correctes pour aller dans la bonne direction, et avec le soutien du Economic Development Board (EDB), nous sommes prêts à faire face à cette réalité. C’est en ayant des débats ouverts sur les défis et les opportunités que cela nous conduira à trouver des solutions pour devenir le principal hub FinTech », a-t-il ajouté.

Lors de son intervention à cette occasion, le directeur-générale par intérim de l’Economic Development Board (EDB), Ken Poonoosamy, a été d’avis que « la Fintech joue un rôle capital dans l’innovation de notre écosystème », et il a même souligné qu’il était très satisfait du progrès qui a été réalisé jusqu’ici. Selon lui, l’une des retombées positives que nous pouvons noter à l’issu de cette situation de crise est la façon dont le numérique, la FinTech et l’offre Cloud sont montés au premier plan. Il a souligné que le régime de licences de type «Sandbox», administré par l’EDB, a conduit à l’approbation de plateformes de financement participatifs (crowdfunding) et des systèmes de Blockchain, entre autres. Il a également noté que l’Africa FinTech Festival se tiendra bien à Maurice en 2021 et que l’EDB accueille favorablement de telles initiatives.

À cette occasion, MAFH, en partenariat avec la PwC, a révélé les résultats de la deuxième enquête FinTech Ecosystem Mapping de l’île Maurice. Les résultats de la première enquête ont été dévoilés en septembre 2019 suite à un atelier de cartographie de l’écosystème FinTech, dans un effort concerté pour cartographier l’écosystème FinTech local et favoriser une meilleure cohésion et collaboration entre les principales parties prenantes de cet écosystème innovant.

L’enquête 2020 a porté sur l’évolution de l’écosystème FinTech, les défis, l’attractivité de l’île Maurice et l’impact du COVID-19. Elle a été étendue pour inclure les banques, les entreprises, la technologie et le milieu universitaire. Il y a eu 140 répondants et 50% de l’industrie FinTech.

Parlant des résultats de l’enquête 2020, Diya Guttoo, directrice associée – conseil chez PwC, a souligné que « les FinTechs atteignent un stade de maturité à Maurice », où la plupart d’entre elles servent le marché B2B local. Les résultats de l’enquête ont montré que 54 % des FinTechs à Maurice ont réalisé un chiffre d’affaires moyen de 5 millions de roupies et 63 % emploient une dizaine de personnes. Pour l’avenir, les résultats de l’enquête ont mis en évidence la nécessité de se concentrer sur les laboratoires et les incubateurs, la confidentialité et la sécurité des données, la main-d’œuvre qualifiée, l’environnement réglementaire et la facilité d’obtention des permis et licences.

Résultats de l’enquête : évolution positive à la lumière du COVID-19

  • 25 % d’augmentation de la demande de produits et services FinTech
  • 22 % Lancement de nouveaux produits et services
  • 16 % Résistance accrue du modèle d’entreprise des répondants
  • 15% Collaboration accrue avec les entreprises
  • 15% Réponse plus rapide aux besoins du marché

Des obstacles à surmonter :

  • 23% Risques juridiques et de conformité accrus
  • 23% Concurrence accrue sur les prix
  • 13% Transition plus rapide vers le modèle d’abonnement
  • 20 % Menaces accrues pour la sécurité de l’information et la vie privée
  • 12 % Perte de parts de marché

En conclusion, trois membres de la MAFH ont partagé leurs parcours, à savoir Fundkiss, MIPS et la Mauritius Commercial Bank. Le directeur général de Fundkiss, Paul Perrier, a expliqué que l’objectif de Fundkiss, lancé il y a quatre ans, était de « simplifier et de démocratiser le financement des PME » et que la société était désormais partenaire du SME Equity Fund, qui les aiderait à répondre au grand potentiel du marché. Il a vu que changer la façon dont les PME et les entrepreneurs se financent eux-mêmes permettrait aux entrepreneurs de « créer le monde de demain.»

Sébastien Le Blanc, directeur et fondateur de MIPS Payments, a expliqué que l’objectif de MIPS était de «connecter les mondes» des différents acteurs de l’écosystème, tels que les commerçants et les fournisseurs de logiciels, et a noté le rôle de facilitateur de MAFH.

Vincent Chatard, directeur général de MCB, a déclaré que la MCB avait récemment rejoint la MAFH car « nous voulions faire partie de cet écosystème clé ». Il a expliqué que la MCB avait lancé sa Digital Factory en juin 2018 en tant qu’incubateur de nouvelles méthodes de travail. Il a souligné que la MCB prenait un certain nombre de mesures innovantes en travaillant sur l’open banking en introduisant Juice Pro pour les PME cette année et en facilitant l’ouverture de comptes bancaires d’entreprise, parmi les principales initiatives.

La Rédaction Maurice Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.