MV Wakashio : 13 experts sont actuellement à Maurice pour réaliser une étude sur l’impact sur la santé

MV Wakashio : 13 experts sont actuellement à Maurice pour réaliser une étude sur l’impact sur la santé

Quelque 552 personnes ont visité différents établissements médicaux, affirmant qu’elles souffraient de problèmes de santé causés par le déversement d’hydrocarbures du MV Wakashio. Pourtant, il n’y a pas de cas confirmés à ce jour.

Le ministre de la Santé et du Mieux-être, le Dr Kailesh Jagutpal, a fait cette déclaration, le mardi 17 novembre, à l’Assemblée nationale, en réponse à une question parlementaire sur le nombre de patients touchés par le déversement d’hydrocarbures à la suite de l’échouement du MV Wakashio.

Le ministre a souligné que le gouvernement avait lancé une série de mesures de précaution pour atténuer les effets plausibles sur la santé et l’impact du déversement de pétrole sur les habitants des régions côtières du sud. Il se souvient qu’une ambulance itinérante avec du personnel médical et des médicaments de base a été mise en service de 8 heures à 16 heures pour évaluer l’état de santé des habitants. « Le SAMU était également en attente après 16 heures à l’hôpital de Mahébourg et à l’hôpital Jawaharlal Nehru pour intervenir en cas d’urgence médicale liée à la marée noire.», a dit le ministre.

Dr Kailesh Jagutpal a ajouté qu’un programme de surveillance sanitaire des déversements d’hydrocarbures avait été mis en place simultanément pour traiter des problèmes de santé comme l’infection des voies respiratoires supérieures, la conjonctivite, les réactions allergiques et les problèmes respiratoires. « Des conférences sur la santé, la formation du personnel infirmier et des heures prolongées dans les centres de santé communautaire ont été menées », a dit le ministre. Il a souligné qu’un programme de santé scolaire pour les écoles secondaires a également été mené pour sensibiliser les jeunes aux effets néfastes des déversements d’hydrocarbures et aux précautions à prendre.

S’exprimant sur les effets à court et à long terme de la marée noire, il a indiqué que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait effectué une solide évaluation des risques pour la santé publique sur la marée noire de Wakashio. Il a ajouté qu’aucune évaluation à long terme ne sera commandée, car le projet de rapport ne présentait aucun risque important pour la santé publique.

« En outre, une délégation composée de 13 experts de l’Agence japonaise de coopération internationale est actuellement à Maurice pour réaliser une étude sur l’impact sur la santé et le rapport sera prêt sous peu.», a déclaré Dr Kailesh Jagutpal.

La Rédaction Maurice Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.