PNQ : Le gouvernement n’a pas et ne doit pas porter atteinte aux droits fondamentaux des citoyens, déclare le PM

PNQ : Le gouvernement n’a pas et ne doit pas porter atteinte aux droits fondamentaux des citoyens, déclare le PM

L’île Maurice étant un État démocratique souverain où l’État de droit prévaut, le gouvernement n’a rien fait, et ne fera rien, pour porter atteinte aux droits fondamentaux de nos citoyens et agir contre notre sécurité nationale et notre souveraineté.

Le Premier Ministre, Pravind Jugnauth, a fait cette déclaration ce mardi 05 juillet, à l’Assemblée nationale, en réponse à une Private Notice Question (PNQ) à l’utilisation de matériel permettant de ‘sniffing’, l’interception, la surveillance ou l’enregistrement du trafic Internet à destination et en provenance de Maurice et/ou des pays de la région.

Pravind Jugnauth a souligné que ni lui ni aucun fonctionnaire de son Bureau n’a, agissant au nom du gouvernement, a eu des discussions ou un accord avec une partie étrangère et/ou un opérateur de télécommunications en rapport avec l’installation ou l’utilisation d’équipements permettant de ‘sniffing’, intercepter, surveiller ou enregistrer le trafic Internet à destination et en provenance de Maurice et/ou des pays de la région.

Il a souligné que l’île Maurice s’approvisionne sur Internet via son réseau de câbles sous-marins. Parmi ceux-ci, selon lui, LION/LION2 – reliant l’île Maurice de Terre Rouge Cable Landing Station à Mombassa et au reste du monde ; SAFE/SAT3 – reliant l’île Maurice de Baie Jacotet Cable Landing Stationà Penang en direction de l’est et Melkbostran en Afrique du Sud pour se terminer au Portugal ; et METISS – reliant l’île Maurice d’Arsenal Landing Station à l’Afrique du Sud.

Le Premier ministre a également informé que Baie Jacotet est une zone réglementée en vertu de l’Avis 183 du gouvernement de 2004, qui est l’Arrêté de 2004 sur la police (zone réglementée) (Baie Jacotet). Il a ajouté que l’avis du gouvernement 183 de 2004 est en vigueur depuis le 11 novembre 2004, et que cette zone est sécurisée par la Special Mobile Force (SMF) et occupée par le personnel de Mauritius Telecom.

En ce qui concerne les deux Landing Stations de Terre Rouge et d’Arsenal, le Premier ministre a indiqué qu’elles sont sécurisées respectivement par Mauritius Telecom et le personnel de sécurité privé d’Emtel.

En outre, il a souligné qu’il n’y a eu à aucun moment aucune installation ni aucune tentative de son Bureau d’installer quelque équipement que ce soit à l’une de ces Landing Stations, afin de permettre le ‘sniffing’, l’interception, la surveillance ou l’enregistrement du trafic Internet à destination et en provenance de l’île Maurice.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.