Premier League : Chelsea ramène un point miraculeux de West Bromwich

Premier League : Chelsea ramène un point miraculeux de West Bromwich

Menés 3-0 par West Bromwich Albion après vingt-huit minutes de jeu, les Blues de Chelsea ont miraculeusement arraché le match nul (3-3). Capitaine pour ses débuts en Premier League, Thiago Silva a été coupable sur le deuxième but des Baggies.

Un mercato XXL et une équipe de Chelsea attendue au tournant. À chaque déconvenue et devant chaque obstacle franchi avec difficulté, les Blues seront pointés du doigt. En fin d’après-midi, à The Hawthorns, les troupes de Frank Lampard voulaient reprendre leur marche en avant, après avoir gagné péniblement à Brighton en ouverture de la saison puis chuté à domicile face au champion d’Angleterre, Liverpool. À West Bromwich Albion, promu qui avait beaucoup souffert lors des deux premières journées (défaites 3-0 face à Leicester et 5-2 à Everton), Chelsea délaissait son 4-3-3 pour un 4-2-3-1. Exit Kepa, c’est Willy Caballero qui débutait dans le but. Devant, Tammy Abraham occupait la pointe, alors que Jorginho manquait au milieu. Troisième nouveauté du onze londonien, Thiago Silva débutait aux côtés de Christensen en défense centrale. Pour ses débuts en Premier League sous ses nouvelles couleurs, l’ancien joueur du PSG héritait même du brassard de capitaine.

Vingt-huit minutes. Le temps qu’il fallait aux Baggies de Slaven Bilic pour faire exploser Chelsea et instiller le doute chez Frank Lampard. Dès la 4e minute, bien servi par Matheus Pereira dans la surface côté gauche, dans le dos de Reece James et Andreas Christensen, Callum Robinson, recruté cet été à Sheffield United, ouvrait le score d’un tir parfaitement croisé du pied gauche (1-0, 4e). Au quart d’heure de jeu, Timo Werner manquait l’égalisation. Idéalement servi devant le but, sa reprise de l’intérieur du droit flirtait avec le haut de la transversale (15e). Le danger et quelques centres imprécis de Reece James loin derrière, West Brom doublait la mise. Servi de manière anodine par Matéo Kovacic dans son camp, Thiago Silva manquait son contrôle et Callum Robinson lui volait le ballon des pieds. L’international irlandais filait à toute vitesse et s’offrait un doublé d’un tir placé dans la surface (2-0, 25e). La grise mine du défenseur brésilien semblait familière. Comme un mauvais présage.

Deux minutes plus tard, sur un corner frappé sortant, Thiago Silva lâchait le marquage sur Darnell Furlong, qui reprenait le ballon de la tête. Parti dans le dos de la défense à la limite du hors jeu, Kyle Bartley suivait et ajustait Willy Caballero de près et mettait à l’honneur le nouveau sponsor des Blues, qui arboraient pour cette funeste occasion une tenue rose et bleu hommage à Crystal Palace (3-0, 27e). Sur la touche, Frank Lampard avait la tête des mauvais jours. À la pause, le manager des Blues procédait à deux changements. Marcos Alonso laissait sa place à César Azpilicueta, quand Matéo Kovacic était remplacé par Callum Hudson-Odoi (46e). Il fallait dix minutes aux Blues pour revenir dans la partie. La révolte venait du pied de Mason Mount qui, servi par Azpilicueta, déclenchait de loin du droit et laissait Sam Johnstone sans réaction (3-1, 54e). Le double-buteur des Baggies Callum Robinson laissait sa place à Hal Robson-Kanu (66e), qui allait devoir défendre le résultat avec partenaires.

Les Blues intensifiaient la pression sur le but de Sam Johnstone, décidés à inverser la tendance. Sur un sublime dédoublement dans la surface, Kai Havertz envoyait Callum Hudson-Odoi battre le portier adverse d’un tir parfaitement placé (3-2, 70e). À vingt minutes du terme, on ne donnait pas cher de la peau du promu. D’autant que Frank Lampard cherchait à accentuer un peu plus sa force de frappe devant et décidait de remplacer Thiago Silva par Olivier Giroud (73e). La fin de match avait des allures d’attaque-défense. Les Baggies avaient quelques opportunités en contre mais ne les mettaient pas au fond. Dans les arrêts de jeu, assez maladroit dans ce match, Timo Werner envoyait une volée à gauche du cadre (90e+2). Arc-boutés dans leur surface, les Baggies craquaient finalement sur une frappe de Mason Mount mal repoussée par Sam Johnstone. Tammy Abraham poussait le ballon au fond et redonnait le sourire aux siens. La VAR vérifiait une possible main de Kai Havertz, mais l’arbitre accordait le but (3-3, 90e+3). Le promu décrochait le premier point de sa saison. Un point au goût amer. Chelsea sauvait les meubles, mais pointe désormais à 5 longueurs d’Everton, actuel leader de Premier League.

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.