Rapport annuel de l’Ombudsperson for Children : Les enfants dont les droits sont menacés par la problématique des sans-abri

Rapport annuel de l’Ombudsperson for Children : Les enfants dont les droits sont menacés par la problématique des sans-abri

Le rapport annuel du bureau de l’Ombudsperson for Children pour la période 2019 – 2020 a été présenté, mardi 6 ocotbre à Palms Hotel à Quatre Bornes, aux représentants des divers ministères ainsi que des organisations publiques et de la société civile travaillant avec les enfants.

Dans son exposé, la médiatrice pour les enfants, Mme Rita Venkatasawmy, a affirmé que ce rapport est un outil essentiel pour les partenaires du secteur public et les organisations non gouvernementales en vue d’améliorer la qualité des services offerts aux enfants.

Selon Mme Venkatasawmy, la section 11 de l’Ombudsperson for Children Act de 2003 requiert que le bureau de médiateur pour les enfants soumette son rapport annuel au Président de la République sur, entre autres, les activités qui ont été organisées l’année précédente. Elle a indiqué que le rapport de 2019 – 2020 contient des informations sur les activités et démarches pour l’application de la Convention relative aux droits de l’enfant à Maurice, les enquêtes sur les éventuelles violations de ces droits, les recherches sur des sujets cruciaux, les questions relatives au bien-être de l’enfant ainsi que des recommandations pertinentes, fondées sur des données et faits établis. 

La médiatrice a précisé que le rapport met aussi l’accent sur cinq thèmes majeurs issus des récents événements qui ont impacté les enfants. Ces thèmes sont :  

  • Les efforts mis en œuvre, pendant le confinement imposé au niveau national suite à la pandémie de Covid-19, pour garantir les droits des enfants ;
  • Les contraintes dans la prévention de grossesse précoce, et les stratégies potentielles pour réduire son incidence et atténuer les conséquences sur les jeunes et leur famille ;
  • Le syndrome peu signalé et étudié d’aliénation parentale, et ses impacts psychologiques et émotionnels négatifs;
  • La formation des habitants de la localité de Résidence Anoska et des ONG y travaillant pour une meilleure protection des enfants; et
  • Les enfants dont les droits sont menacés par la problématique des sans-abri.

Egalement présent lors du lancement du rapport, le Premier ministre adjoint, ministre du Logement et de l’Aménagement du Territoire, et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, a déclaré que la priorité principale du gouvernement demeure la protection des citoyens les plus vulnérables, en particulier les enfants. Il a fait ressortir que le rapport sera étudié et ses recommandations prises en compte pour le bien-être des enfants.  

La Rédaction Maurice Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.