Soodesh Callichurn : « Le gouvernement réitère son engagement à se battre pour la cause des travailleurs étrangers »

Soodesh Callichurn : « Le gouvernement réitère son engagement à se battre pour la cause des travailleurs étrangers »

Le gouvernement reste déterminé à faire le nécessaire en accordant une attention particulière aux conditions d’emploi, de la santé et de la sécurité des travailleurs migrants, a déclaré le ministre du Travail, du Développement des Ressources humaines, et de la Formation, Soodesh Callichurn, le 19 décembre 2020, au Haut Commissariat du Bangladesh, à Port-Louis.

Le ministre intervenait dans le cadre de la Journée internationale des migrants organisée par le Haut-commissariat de la République populaire du Bangladesh à Maurice. Cette journée est célébrée le 18 décembre de chaque année. Le thème retenu cette année est « Ré-imaginer la mobilité humaine ».

Lors de son discours, Soodesh Callichurn a souligné que la célébration de la Journée internationale des migrants cette année-ci, met l’accent sur les aspects de la coopération sociale, qui sont très variés et uniques, car chacun des 272 millions de migrants vit une nouvelle vie et construit de nouvelles communautés aux quatre coins du monde.

Selon le ministre, à la suite de la pandémie du Covid-19, les frontières internationales ont dû être restreintes et fermées dans plusieurs parties du monde. Dans ce contexte, la mobilité des travailleurs étrangers a été réduite, ce qui a eu un impact significatif sur l’économie mondiale, y compris celle de Maurice.

Afin d’atténuer les nombreuses conséquences économiques, y compris les pertes d’emploi, il a rappelé que grâce à l’intervention rapide du gouvernement, le redéploiement des travailleurs, après la fermeture de plusieurs entreprises telles que PADCO Co ltdAquarelle Clothing Ltdet Esquel Ltd, a pu être envisagé. « Le redéploiement de 1 024 travailleurs migrants souhaitant rester à Maurice a également été pris en charge », a ajouté le ministre.

En outre, Soodesh Callichurn a énuméré les privilèges que les travailleurs étrangers ont par rapport aux travailleurs du pays, à savoir : un logement comprenant l’eau, l’électricité, le gaz, le mobilier nécessaire et les installations sanitaires ; une couverture d’assurance en cas de blessure et de décès survenant dans le cadre de l’emploi ; le rapatriement en cas de décès de l’employé où toutes les dépenses, y compris le fret aérien, sont prises en charge par l’employeur et ; des soins médicaux de base gratuits à Maurice.

Le ministre a réitéré l’engagement du gouvernement à se battre pour la cause des travailleurs étrangers et à veiller à ce qu’ils continuent à jouer un rôle vital dans notre économie. Il a ainsi élaboré les différentes mesures prises mises en place notamment : la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement du Népal en 2019 ; la brochure «Know Your Rights» visant à aider les travailleurs à comprendre dans leur langue maternelle leurs droits, leurs prestations, et leurs responsabilités pendant leur séjour à Maurice.

En ce qui concerne les amendements, un comité présidé par le Premier ministre a été mis sur pied afin d’évaluer l’étendue du problème des travailleurs étrangers disparus à Maurice et d’identifier des solutions. De plus, les exigences existantes en matière de couverture d’assurance pour les travailleurs migrants ont été revues. De nouvelles législations visant à renforcer les normes de sécurité et de santé au travail sur les lieux de travail conformément à la loi de 2005 sur la sécurité et la santé au travail et au règlement de 2011 sur la sécurité et la santé au travail (logement des employés) sont également en voie d’élaboration.

La Rédaction Maurice Actu

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le nouveau site d'actu.mu
Nous sommes toujours en train de tester le site, nous vous remercions pour toutes suggestions. Notre site utilise les cookies afin de vous distinguer des autres utilisateurs, faciliter votre navigation et mesurer l’audience de notre site.